CATALOGUE

FORMATION

SAUVETAGE ET SECOURISME DU TRAVAIL

Programme

Objectif

Le SST doit être capable d’intervenir efficacement, face à une situation d’accident du travail, en portant secours à la ou les victimes.

Il doit être capable également d’intervenir en toute sécurité sur une situation dangereuse sur son lieu de travail en mettant en pratique ses connaissances en matière de prévention des risques professionnels.

Ceci dans le respect de l’organisation, et des procédures spécifiques de son entreprise

Prérequis

Aucun prérequis n’est nécessaire

Modalités d’inscription

Listes des participants avec nom, prénom et date de naissance
Transmission du ou des numéro(s) de Siret de l’entreprise dont dépendent les participants
Transmission des coordonnées de la médecine du travail
La déclaration d’ouverture d’une session de formation se fait au minimum 15 jours avant le début de la session et ne peut se faire que si l’ensemble des documents demandés ci-dessus sont fournis

Personnes concernées

Toute personne volontaire à porter secours, en cas d’accident

Accessibilité d’accès du public en situation d’handicap

Possible, sous réserve de répondre à l’ensemble des compétences visées de la grille de certification. Le candidat doit être capable de protéger, d’examiner la victime, l’alerter ou faire alerter et d’effectuer tous les gestes de secours.

Durée et nombre de participants

La formation s’adresse à un groupe de 4 à 10 personnes et sa durée est de 14 heures auxquelles il faut ajouter, si nécessaire, le temps pour traiter les risques spécifiques de l’entreprise et de la profession. Aucune formation avec un nombre de participants inférieur à 4 ne sera acceptée.

Modalités d’encadrement

Azc prévention est habilitée INRS sous le n°1494089/2021/SST-01/O/12
Nos formateurs SST sont à jour de leur Maintien/Actualisation des Compétences (MAC)

Programme détaillé

1 : Situer son rôle de SST dans l’organisation des secours de l’entreprise SST

  • Identifier le cadre juridique du rôle du SST
  • Délimiter son champ d’intervention en matière de secours

2 : Protéger de façon adaptée

  • Mettre en œuvre les mesures de protection décrites dans le processus d’alerte aux populations
  • Identifier les dangers persistants et repérer les personnes qui pourraient y être exposées
  • Supprimer ou isoler le danger persistant, ou soustraire la victime au danger persistant sans s’exposer soi-même

3 : Examiner la victime

  • Rechercher, suivant un ordre déterminé, a présence d’un ou plusieurs des signes indiquant que la vie de la victime est immédiatement menacée
  • Reconnaître les autres signes affectant la victime
  • Prioriser les actions à réaliser en fonction des signes décelés et du résultat à atteindre

4 : Garantir une alerte favorisant l’arrivée de secours adaptés au plus près de la victime

  • Définir les différents éléments du message d’alerte
  • Identifier qui alerter en fonction de l’organisation des secours dans l’entreprise
  • Faire alerter par la personne la plus apte ou alerter soi-même

5 : Secourir la victime de manière appropriée

  • Choisir à l’issue de l’examen l’action ou les actions à effectuer
  • Réaliser l’action ou les actions choisie(s) en respectant la conduite à tenir indiquée dans le guide des données techniques
  • Surveiller, jusqu’à la prise en charge de la victime par les secours spécialisés, l’amélioration ou l’aggravation de son état et adapter sa conduite si besoin

6 : Situer son rôle de SST dans l’organisation de la prévention de l’entreprise

  • S’approprier les enjeux de la prévention pour en situer l’importance dans son entreprise
  • Se positionner comme un des acteurs de la prévention dans son entreprise

7 : Caractériser des risques professionnels dans une situation de travail

  • Repérer des dangers et informer les personnes qui pourraient y être exposées
  • Déterminer des risques et leurs dommages potentiels

8 : Participer à la maîtrise des risques professionnels par des actions de prévention

  • Supprimer ou à défaut réduire les risques sur lesquels il est possible d’agir directement
  • Transmettre aux personnes en charge de la prévention les éléments liés à toute situation dangereuse repérée
  • Proposer, si possible, des pistes d’amélioration

Référence Règlementation

 

Articles R4224-14 et R4224-15 – Articles R 4121-1 et R 4121-2

« Un membre du personnel reçoit la formation de secouriste nécessaire pour donner les premiers secours en cas d’urgence dans :
1° Chaque atelier où sont accomplis des travaux dangereux ;
2° Chaque chantier employant vingt travailleurs au moins pendant plus de quinze jours où sont réalisés des travaux dangereux.
Les travailleurs ainsi formés ne peuvent remplacer les infirmiers. »

« Les lieux de travail sont équipés d’un matériel de premiers secours adapté à la nature des risques et facilement accessible ».

Catalogue

Méthodes et outils pédagogiques

Exposés interactifs, démonstrations, études de cas, mise en situations, exercices pratiques. Vidéoprojecteur, mannequins, défibrillateur de formation, maquillage, divers matériels pour réalisation cas concrets suivant référentiel de l’INRS V8 -01/2021. À l’issue de la formation, un aide-mémoire sera remis à l’ensemble des participants (Edition INRS ED4085)

Moyens permettant d’apprécier les résultats de l’action de formation

Les critères d’évaluation utilisés pour cette validation sont ceux définis par l’INRS, dans le référentiel de formation des Sauveteurs Secouristes du Travail. Ils sont transcrits dans un document national nommé « Grille de certification des compétences SST » suivant 2 épreuves certificatives organisés en fin de formation.

À l’issue de cette évaluation certificative, seuls les candidats qui ont suivi la totalité de la formation et qui ont satisfait aux épreuves certificatives dans l’intégralité peuvent prétendre à l’obtention du certificat qui leur sera délivré sous les 15 jours. Dans le cas contraire, le stagiaire recevra uniquement une attestation de formation.

Possibilités de valider un/ou des blocs de compétences : Cas du stagiaire n’ayant pas validé la totalité des compétences. Si le temps le permet possibilité de faire repasser le stagiaire à l’une ou les épreuves certificatives correspondant à la (ou aux) compétences manquantes à l’issue de la formation le jour même. Sinon il est également possible de se réinscrire à une nouvelle session allégée dans les 6 mois suivant la 1ère session (nous consulter pour connaître les modalités d’aménagement).

Validité du certificat

La Formation Sauveteur Secouriste du Travail doit faire l’objet d’un Maintien et Actualisation des Compétences (MAC) au maximum tous les 24 mois (durée 7 heures).

Équivalences, passerelles, suites de parcours et débouchés

Équivalence : Les titulaires du certificat de sauveteur secourisme du travail à jour dans leurs obligations de formation continue sont réputés détenir l’unité d’enseignement « Prévention et secours civiques de niveau 1 » PSC1

Passerelles : Les titulaires, d’un PSC1 de moins de trois ans ou d’une attestation de formation continue PSC1 de moins de trois ans, ou d’un titre de formation2 équivalent à jour correspond au premier jour de la formation SST, peuvent bénéficier d’une formation SST allégé après vérification des compétences déjà détenues (nous consulter pour connaître les modalités d’aménagement) Le stagiaire ainsi allégé devra néanmoins être validé sur l’ensemble des compétences visées et passer les épreuves certificatives dans leur intégralité.

Suite de parcours : La formation initiale SST peut être poursuivie par une formation de formateur SST

Débouchés : Le titulaire du certificat en sauvetage et secourisme du travail devient acteur de prévention, cette compétence est reconnue dans tous les milieux professionnels.

téléchargement

2-logos